Pur moment de convivialité, l’apéritif est un instant privilégié. C’est vraiment ainsi qu’il faut l’envisager avant tout : comme un moment de plaisir et de partage ou l’on va trinquer, discuter, se retrouver, rigoler, grignoter des petites choses sympathiques.

Même si l’on est attentif à son alimentation, il ne faut pas l’appréhender comme un obstacle ou une entorse à l’équilibre alimentaire.

Ne laissez pas la diététique devenir un poids ou une pression supplémentaire, particulièrement dans ces instants.

Il est vrai que généralement un apéritif démarre tardivement, dure un certain temps, se prolonge … parfois même ça n’en finit plus ! de ce fait, cela peut être rassurant et plus confortable pour vous de

prendre une collation, un petit goûter avant de s’y rendre et ce afin de ne pas être affamé.

Il ne s’agit pas de faire un vrai repas complet qui gâcherait le plaisir une fois sur place, mais de prendre un encas suffisamment consistant en amont (30 minutes à 1h avant en moyenne) pour ne pas se « jeter » sur les cacahuètes et les chips. Du pain, du jambon, du chocolat noir, 1 fromage blanc nature, 1 œuf dur, 1/2 pomme, … des glucides lents et des protéines auront plus d’effet dans le temps qu’un simple fruit.

Nombreuses sont les personnes qui culpabilisent pendant l’apéro : « là vraiment j’exagère, ce soir je ne mangerai rien du tout ».

C’est une anticipation que je déconseille fortement. L’important c’est de vivre l’instant présent, en acceptant que tout ne peut pas être parfait tout le temps. N’anticipez pas sur quel sera votre niveau de faim ce soir en rentrant chez vous, car personne ne le sait, pas même vous ! Le moment venu, vous déciderez en fonction de votre faim à l’instant T, et dirigerez vos choix en fonction de ce que vous avez mangé à l’apéritif : vous avez un peu craqué sur les noix de cajou ? elles sont grasses, privilégiez donc un repas pauvre en matières grasses (tartine concombre / sauce yaourt / crevettes grises par exemple).

Cette fois-ci, au lieu d’apporter à vos hôtes (comme d’habitude) une boisson, rien ne vous empêche d’apporter un joli plateau de fruits de mer ou de légumes taillés en bâtonnets, fines tranches, billes, etc… . N’hésitez pas à proposer votre participation à l’élaboration de cet apéro, vous pourrez ainsi proposer des éléments plus diététiques et à votre goût.

Pensez aux tartinables tels que le houmous (très facile à faire « maison »), la tapenade, le guacamole, les fromages frais, …. ils ont le mérite de pouvoir être consommés avec un bon pain aux céréales par exemple. Et également :

  • les fruits de mer : bulots, crevettes, pinces de crabe, huîtres, moules, … ils sont riches en protéines et très  pauvres en matières grasses
  • les charcuteries maigres : la viande des grisons par exemple, une viande séchée extrêmement riche en protéines pour un apport quasiment nul en gras
  • les œufs de caille : avec leurs petites tailles vous n’en ferez qu’une bouchée, ils présentent l’avantage d’être rassasiants
  • les rouleaux de jambon
  • les olives
  • les brochettes maison de fromage / crudités par exemple
  • les billes de melon, pastèques, …
  • un plateau de crudités à croquer, accompagné d’une sauce fromage blanc bien relevée (moutarde, herbes aromatiques et poivre) ou de houmous par exemple !

Préférez les amandes et noisettes grillées, les cacahuètes à éplucher, les noix à décortiquer … plutôt que les mélanges apéritifs tout prêts souvent très salés et additionnés de raisins secs très sucrés.

Il y a bien des façons de faire un apéritif sans que cela ne devienne une entrave à l’équilibre alimentaire !

Question boissons : c’est probablement là que se situe la marge de manœuvre la plus importante. Car il sera beaucoup plus difficile pour votre organisme d’éliminer 3 verres de vin qu’1 seul. Rappelons que les calories apportées par l’alcool sont des calories « vides » n’ayant aucune utilité ni valeur nutritionnelle dans votre corps.

1 WHISKY SODA = près de 300 Kcal – 1 verre de VIN ROUGE = environ 100 kcal – 1 verre d’eau pétillante et citron vert = 20 kcal 

Il ne faut donc pas en abuser, trinquer oui, se resservir plutôt non ! Pensez aux citronnades maison, au thé glacé maison ou menthe à l’eau maison, à l’eau pétillante, et pour ceux qui ont la chance d’avoir un extracteur de jus ou une centrifugeuse : jus de carottes, chou, betteraves, fenouil, épinards, gingembre, etc …

Et n’oubliez pas que toutes les activités physiques, la marche, la natation, le vélo, … représentent un excellent moyen pour se détendre, décompresser, évacuer le stress et l’anxiété, mais également pour dépenser de l’énergie ! 

Prenez soin de votre équilibre alimentaire,

Je vous souhaite un bel été,

Sibylle Naud, diététicienne – nutritionniste.

S'inscrire aux recettes

* indicates required