Lorsque vous montez sur un pèse-personne, le poids indiqué est un chiffre global. C’est ce même chiffre qui permet de calculer l’IMC (indice de masse corporelle) :

 

IMC = poids (kg) / taille (m)²

 

L’IMC vous donne une indication de “poids normal” (IMC < 25 kg/m²), “surpoids” (IMC > 25 kg/m²) ou “obésité” (IMC > 30 kg/m²).

 

En réalité, certaines personnes ayant un IMC “normal”, peuvent présenter un taux de masse grasse trop élevé et donc être finalement en surpoids. Inversement, un sujet présentant un IMC en “surpoids” peut avoir un taux de masse grasse excellent. Le surpoids ou la minceur ne peuvent donc pas être déterminés uniquement sur le critère du poids.

 

Je rappelle qu’un taux de masse grasse trop élevé, même si l’on est plutôt mince ou avec un surpoids léger, peut nuire à la santé sur le long terme.

 

Analyser la composition corporelle permet de déterminer votre TAUX DE MASSE GRASSE, votre MASSE MUSCULAIRE, votre VOLUME D’EAU entre autres. Cela permet de détecter un déséquilibre et la mise en place d’une diététique adaptée.

 

En pratiquant cette analyse de temps en temps lors d’un suivi diététique, vous pourrez suivre L’EVOLUTION de ces paramètres, et constater de manière plus précise l’impact de votre programme alimentaire et de votre activité physique sur votre composition corporelle. Cela permet de prendre véritablement le contrôle de votre équilibre alimentaire avec une surveillance plus ciblée.

 

Je peux effectuer la détermination de votre composition corporelle au cabinet lors d’un suivi, nous le décidons ensemble. 

 

Pour une mesure efficace par impédancemétrie, dans les 24H qui précèdent le rendez-vous avec votre diététicienne, veillez à :

 

  • ne pas vous hydrater excessivement
  • ne pas faire une séance intensive de sport
  • ne pas manger ou boire juste avant le rendez-vous
  • la vessie doit être vide

 

Attention, cette analyse n’est pas conseillée chez la femme enceinte (en cas de doute s’abstenir) ou chez les personnes ayant un pacemaker.

 

Dans cet exemple, le sujet présente des valeurs très correctes, disons dans la “norme”, et d’ailleurs son score global est bon. Par contre son taux de masse grasse est passé de 12% en 2019 à 17,2% en 2021 … malgré un poids plus ou moins stable. C’est une information primordiale qui aurait pu passer inaperçue sans l’impédancemétrie.

 

Prenez soin de votre équilibre alimentaire,

 

Sibylle Naud, diététicienne.